Chants et marches
de la Legion etrangere

A la différence du chant de popote où la gaîté, la fronde et l'humeur se répondent, du chant de bivouac aux accents parfois nostalgiques, toujours sentimentaux, le chant « de marche » a pour quadruple but de soutenir les énergies, d'affirmer la cadence, de fondre quarante timbres en un seul chant, ce qui éveille en chacun le sens profond de la collectivité, et de donner à la superbe d'une troupe en mouvement un prolongement sonore qui la valorise

Il n'est pas ici question de commenter son utilité, de vous persuader, s'il en était besoin, de son influence bénéfique ni de justifier de son importance. Le fait est là. La Légion étrangère est, une fois encore, la troupe qui sait, qui doit, qui chante le mieux au monde. Ce patrimoine flatteur doit être reçu avec fierté, certes, mais il nous appartient de le transmettre, non seulement sans le laisser de déprécier, mais aussi en y apportant – pourquoi non ? - encore plus de flamme, encore plus d'ampleur, encore plus de résonance.

Refrains des regiments

Chants de traditions